- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

Algérie-Espagne: vers l’ouverture des voies de migration légales vers l’Espagne

L’Algérie et l’Espagne ont convenu d’œuvrer à ouvrir des voies de migration légale régulières et ordonnées vers l’Espagne pour les hommes d’affaires, les étudiants et les travailleurs.

Selon l’agence de presse espagnole a indiqué que l’accord s’inscrivait dans le cadre des efforts conjoints des deux pays pour arrêter l’arrivée d’immigrants clandestins, devenus comme un véritable outil de pression géopolitique utilisé par certains pays.

La ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, Arancha Gonzalez Laya, a donné son approbation lors d’une réunion tenue lundi avec son homologue Sabri Boukadoum. La visite du chef de la diplomatie Algérienne coïncide avec la présentation par le gouvernement espagnol de son plan pour réaliser un nouveau partenariat stratégique avec l’Afrique et diriger le travail de l’Union européenne avec ce continent où l’Algérie par sa position et la qualité des relations avec l’Espagne, aura un rôle incontournable.

A ce propos, Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a fait état de l’existence d’une volonté commune de coopérer dans tous les domaines, dans le but de concrétiser des relations équilibrées qui préservent les intérêts de part et d’autre et de consolider la coordination et la concertation autour des différentes questions qui concernent la région.

« J’ai eu, aujourd’hui, plusieurs rencontres de haut niveau avec les Autorités suprêmes du Royaume d’Espagne, dans le cadre du partenariat stratégique entre les deux pays. Une volonté commune de consolider la coopération dans tous les domaines, notamment économique, dans le but de concrétiser des relations équilibrées qui préservent les intérêts des deux parties, tout en consolidant la coordination et la concertation autour des différentes questions qui concernent la région », a écrit M. Boukadoum sur son compte Twitter.


En parallèle de ses rencontres avec les hauts dirigeants espagnole, le chef de la diplomatie Algérienne n’a pas manqué lors d’un entretien accordé au quatidien espagnole « El Païs », de dénoncer les politiques de certains pays européens ou africains quand à ce dossier sensible.

« Les Européens se plaignent mais devons-nous agir comme des policiers pour l’Europe? » vous voulez une protection, mais qui nous protège? s’est-il interrogé, en rappelant que l’Algérie a toujours insisté sur le fait que que cette migration doit être « stoppée » dans les pays d’origine par la révision des politiques d’aide au développement.


De son côté, le Premier ministre et secrétaire général du Parti socialiste, Pedro Sanchez, a affirmé que l’Espagne souhaitait devenir un partenaire commercial exemplaire pour le pays africains, soulignant que « l’Espagne est le pays européen avec lequel l’Algérie a tenu le plus de rencontres de haut niveau, à un rythme élevé en deux ans, ce qui témoigne de l’intensité des relations bilatérales ». Il a également assuré que les deux pays ont convenu pour travailler ensemble contre l’imigration clandestine.

L’Espagne est un des partenaires européens les plus importants pour l’Algérie, malgré les entraves et les difficultés, les deux parties ont pu en deux ans, développer des partenariats dans plusieurs domaines. En dépit de la qualité des relations, le volume d’échange reste en deçà des capacités des deux parties.

Plus de 550 sociétés mixtes algéro-espagnoles opèrent en Algérie, d’après les chiffres fournies par l’attaché commercial de l’ambassade d’Espagne en Algérie, Victoria Laso de la Vega.

En 2019, le volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Espagne s’est élevé à près de 7 milliards USD, dont 3 mds USD d’exportations algériennes constituées essentiellement des hydrocarbures.

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img