- Publicité -spot_img

Toute l'Actualité  Nord-Africaine

745 enfants palestiniens arrêtés par Israël depuis début 2019

Le Club des prisonniers palestiniens a déclaré que les autorités d’occupation israélienne avaient arrêté 745 enfants palestiniens âgés de moins de 18 ans, depuis le début de l’année 2019 à la fin du mois d’octobre dernier.

Dans un rapport à la veille de la Journée internationale des enfants, qui a lieu le 20 novembre de chaque année, le Club des prisonniers a ajouté qu’environ 200 enfants étaient toujours détenus par les autorités israéliennes dans les centres de détention de Megiddo, Ofer et Damon. En plus d’autres mineurs jérusalémites arrêtés  dans des centres spéciaux.

Le Club des prisonniers a expliqué une série de violations commises par les autorités d’occupation contre des enfants lors de leur arrestation,

Après 2015, des dizaines d’enfants blessés par balle par les forces israéliennes lors de leur arrestation ont été documentés, transférés vers des centres d’interrogatoire et de détention, maintenus sans nourriture ni boisson, passés à tabac, insultés, maltraités, menacés, intimidés et aveux extorqués sous la pression et les menaces, condamnés à de lourdes peines et amendes.

Les violations contre les enfants se poursuivent pendant la période de détention, y compris l’interdiction de terminer leurs études, ainsi qu’une partie de ceux-ci interdits de visites de leurs familles, pas d’accès à un traitement approprié pour les personnes souffrant de maladies nécessitant des soins médicaux urgents et un suivi.

Le rapport souligne que depuis 2015, la question des enfants prisonniers avait subi de nombreuses transformations, notamment l’adoption d’un certain nombre de lois ou de projets de loi racistes légitimant des peines sévères à l’encontre d’enfants, pouvant aller dans certains cas à plus de 10 ans et même jusqu’à perpétuité.

Cette année, l’administration pénitentiaire a transféré des enfants en détention administrative arbitraire, notamment les mineurs: Suleiman Mohammed Abu Ghosh (17 ans) du camp de Qalandiya, Nidal Ziad Amer (17 ans) et Hafez Ibrahim Zyoud (16 ans), originaires du gouvernorat de Jénine.

Le Club des prisonniers a réitéré son appel aux institutions internationales des droits de l’homme à promouvoir des efforts pour protéger les enfants palestiniens, sous l’égide du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Source : Le  Centre Palestinien D’Information

- Publicité -spot_img

Articles Populaires

- Publicité -spot_img